Redwoodpaddle

Accueil / Squid 3Bay stand up paddle révolutionnaire
stand up paddle revolutionnaire 3bay squid
Planches Sup Race

Squid 3Bay stand up paddle révolutionnaire

Découvrez en exclusivité le tout nouveau stand up paddle Squid 3Bay paddle révolutionnaire shapé par Patrice Remoiville.

Bonjour Patrice, tu viens de réaliser un tout nouveau type de stand up paddle race, comment est né ce projet ?

Pour comencer, ce projet a démarré à l’issue d’un stage avec plusieurs membres du Lacanau Paddle Race. Ensuite, c’était en novembre dernier à l’Ocean Paddle Camp de Crozon-Morgat. Connaissant mes affinités avec ces « joyeux drilles », Amaury Dormet, m’y avait invité. C’est là que j’ai fait plus ample connaissance avec Nico de la Fuente. C’est un paddler passionné qui investit beaucoup dans son matériel. Pendant ces quelques jours de stage, il s’est révélé incollable sur tous les modèles de Sup Race. Il est totalement passionné par les essais et le développement du matériel. Le tout avec beaucoup de connaissances de toutes les marques et modèles que l’on peut trouver en France et ailleurs.

Quelques jours après ce stage, il me lançait le défi de lui shaper un Sup Race 14′. Il avait l’idée d’un stand up paddle pour un programme Flatwater, avec une largeur de 21.5″. Nico de la Fuente voualit une planche avec de la flottaison et, malgré ces cotes, suffisamment stable pour son gabarit de 90 kg et sa taille de 1,68 m. Il était clair pour moi que ça ne pouvait pas fonctionner sur mon modèle Arrow Head. Car avec sa  largeur de 21.5″ elle peut convenir éventuellement, aux paddlers jusqu’à 65/70 kg, grand maximum.

3bay paddle

Comment as-tu conçu le shape de la Squid 3bay ?

Je connais François Rougier depuis quelques années. Il est membre du club Ocean à Ouistreham, Architecte Naval et Professeur d’Ingénierie Mécanique à Caen. L’automne dernier, il m’avait proposé quelques idées de designs de Sup Race. L’une était inspiré de celui des kayaks de descente, avec une carène bien ronde, un pin-tail. Le shape avait surtout ces typiques ailettes latérales à l’arrière. Leur rôle est de permettre un appui sur l’eau en cas de gîte trop importante afin d’éviter le chavirage. Inutile de préciser que je pensais que personne ne pourrait tenir debout sur un tel engin !

Mais je m’en suis inspiré pour le design de la Squid 3Bay. J’y ai apporté plusieurs modifications pour en augmenter la surface mouillée et la stabilité. Sans oublier une carène beaucoup plus plate et un tail carré. Après plusieurs semaines, différentes versions de dessins, vérifications et calculs de François, nous nous sommes finalement mis d’accord avec Nico, mi-février, sur la version que j’allais lui shaper.

stratification carbone stand up paddle

stratification carbone stand up paddle

Et au niveau de la fabrication, c’est plus compliqué ?

La fabrication de la Squid 3Bay n’est finalement pas vraiment plus compliquée. C’est juste beaucoup plus long que la fabrication de mon modèle Arrow Head. En particulier pour la stratification et le ponçage du pont creusé. C’est beaucoup plus long et délicat. Cela nécessité un travail à quatre mains ! J’ai également dû réaliser deux tubes latéraux pour l’évacuation de l’eau. Ce n’est pas quelque chose de plaisant ni que j’affectionne particulièrement, mais quand il le faut !

stand up paddle 3bay squid

Qu’en est-il des performances ?

La période de confinement n’a pas permis à Nico de véritablement tester sa Squid. Une quinzaine de minutes, juste avant la nuit, sur un plan d’eau légèrement choppy et venté. Ses premières impressions concernent la très bonne stabilité latérale, l’excellente maniabilité dans les virages. Ensuite il a trouvé une bonne position, le confort de ses pieds sur la planche et une vitesse mesurée à presque 9km/h en Up Wind, sur quelques mètres. Maintenant, il attend impatiemment la fin du confinement pour la tester dans toutes les conditions et longues distances.

Cette planche sera-t-elle testable et disponible à la commande ?

Bien sûr, il est possible de m’en commander une dès à présent. Mais avant de lancer les exemplaires suivants, j’aimerais quand même avoir un peu plus de retour de Nico. Au moins deux ou trois sorties et l’avis de quelques-uns de ses potes d’entraînement à Lacanau. Ils sont déjà le plus souvent équipés d’Arrow Head, afin comparer, valider le design et surtout savoir s’il faut envisager des modifications et lesquelles.

Merci Patrice Remoiville et bravo pour ce magnifique travail que tu effectues pour nous tous.

stand up paddle race

Test stand up paddle Lacanau

1 Commentaire

Clquer ici pour laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nootica

Sup Passion Facebook