Redwoodpaddle

Accueil / Sup Addict, stand up paddle en Bretagne avec Vanessa
Sup Addict, stand up paddle en Bretagne avec Vanessa
Sup Addicts

Sup Addict, stand up paddle en Bretagne avec Vanessa

Découvrez Vanessa, une Sup Addict qui nous vient de Bretagne et qui nous raconte ses plus beaux endroits de navigation.

Comment as-tu connu le stand up paddle ?

Peu à peu en Bretagne, on a vu arriver ces drôles de grosses planches. Du stand up paddle en Bretagne ! Au début je trouvais ça assez ringard, debout sur une planche, tu rames. Un sport de mamie vu de loin mais ça avait un certain succès, des potes surfeurs s’y mettaient. Des copines aussi, ils avaient même organisé une remontée de l’Odet en paddle. Et puis y a 5 ans en tout début d’été, je tombe sur Paul et Stuart des copains anglais qui venaient d’arriver à la cale de Beg-Meil. Ils avaient ramené deux planches gonflables Redpaddle et n’arrêtaient pas de tomber. J’étais morte de rire et me moquais d’eux de la cale. Ils m’ont mis au défi d’essayer. Je suis montée sur la planche et j’ai trouvé mon équilibre de suite. Ce qui les assez énervés. En m’éloignant de la plage de la cale, du fait d’être en hauteur, j’ai vu à travers la transparence de l’eau, les fleurs d’algues. C’était juste magique. J’ai adoré immédiatement.

Te souviens-tu de ta première session stand up paddle en Bretagne ?

Oui comme si c’était hier. Beg-Meil est vendu dans tous les guides touristiques comme les Seychelles de Bretagne. Son eau est d’une transparence absolue. Et lors de ma première session c’est ce qui m’a séduite immédiatement . Pouvoir redécouvrir tout notre littoral à taille et vision humaine en fait. Contrairement en kayak (qui moi me casse le dos) ou en bateau (à moteur pas écolo, et bon à voile, faut du vent) on est vraiment dans un mode humain sur l’eau. La marée ce jour-là était à un niveau où les algues affleuraient juste en surface. C’était sublime. Bon après je me souviens que j’ai eu du mal à tourner et que j’étais arrivée jusqu’à la Roche Percée, une plage annexe. J’ai un peu galéré pour revenir car en fait j’étais parti le vent dans le dos, à la cool. Le retour a été plus funky avec chutes, léger vent de face mais c’était top. Un vrai coup de foudre.

Quelle est ton matos de prédilection et que peux tu nous dire sur lui ?

Au début je louais des planches auprès de SUPer Dédé Quilfen de l’école de paddle Fouesnantaise, avec qui on est devenu très pote. On a depuis créé ensemble la Beg-Meil Paddle Cup, course fun et sportive, qui cette année rentre dans la cour des grands puisque c’est l’étape Bretonne de la Coupe de France 2020. Et je me suis acheté de suite un gonflable un Ari-i-nui Blower 9’6 x 33 », plus stable tu meurs. Mais je l’utilise encore l’hiver quand j’ai envie d’une petite ballade tranquille sans me mouiller les pieds et pour faire commencer les copines c’est top. Sinon en gonflable toujours j’ai gagné une Sroka Waves 8’5x 28 » que je prends quand je pars en vacance. Son sac à dos rentre nickel en soute et elle se gonfle en 5 minutes. Sinon en dur, j’emprunte les Oxbow Explore 11’0 x 28 »9 ou Oxbow Explore 12’6 x 30 ». Mais le gros kiff avec l’association c’est notre dragon Red Paddle pour les ballades à plusieurs c’est top, technique si y a du vent mais fous rires assurés. Avec des bons rameurs, ça file sec et droit ! Mais ce que je kiffe le plus c’est les vagues, du coup je me suis offerte une planche surement un peu trop technique, rapide comme l’éclair, je la perds même des fois tellement elle est rapide pour moi, une James Casey Pro Model en 9’x30  » une bombe !

Quel est ton spot préféré et quels conseils peux-tu nous donner sur celui-ci ?

Beg-Meil assurément, Finistère Sud. Et plus globalement la commune de Fouesnant-Les Glénan dont Beg-Meil fait parti. Des petites criques magnifiques à l’eau vert bleu transparente dans une baie super abritée, celle de Concarneau. Et une fois passé la pointe de Beg-Meil, les grandes plages nous mènent jusqu’à la pointe de Mousterlin. Super spot également où une petite famille de phoques vous suit à distance. Ce qui est magnifique en Bretagne c’est les marées qui changent constamment les paysages et par conséquent les spots. Mais quels que soient les vents et la saison, y a toujours un endroit praticable à Fouesnant. Comme la vasière du Cap-Coz à faire en Automne par exemple (à marée haute bien sûr) avec les oiseaux migrateurs, c’est juste magique. Et bien sûr, la cerise sur le gâteau, une balade dans l’archipel des Glénan en juin ou début juillet. Faut y aller en bateau mais après tu rames d’îles en îles, si le soleil est de la partie c’est plus beau que les Caraïbes. Dauphins en été et en juin c’est une autoroute de requins pèlerins mais perso j’ai jamais croisé ces gigantesques bestioles encore ! Sinon autre bon plan la cale de Beg-Meil Hiver printemps été automne, juste sublime et abritée. Pour les vagues, par contre Tronoën, Penhors ou encore Pors Carn !

Le mot de la fin ?

L’amour de ce petit coin de paradis qu’est Beg-Meil et mon coup de foudre pour le stand up paddle en Bretagne, ont donné il y a quatre ans La Beg-Meil Paddle Cup. On n’est pas peu fier, avec toute la team, d’avoir été choisi cette année pour l’organisation de l’étape Bretagne de la Coupe de France. Bref comme on dit à Beg-Meil : SUP SUP SUP HOURRA !!!Sup Addict,  stand up paddle en Bretagne avec Vanessa

Sup Addict,  stand up paddle en Bretagne avec Vanessa

Ajouter un commentaire

Clquer ici pour laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Sup Addict
Nootica

Sup Passion Facebook