Redwoodpaddle
Accueil / Il parait que le stand up paddle dérange les oiseaux !
News

Il parait que le stand up paddle dérange les oiseaux !

D'après le journal suisse La Liberté et la station ornithologique suisse à Sempach le stand up paddle dérange les oiseaux à grande distance, seuls les bateaux à moteur font pire !

Mais que penser de ce rapport de la station ornithologique suisse à Sempach (LU) ? Voici les grandes lignes de ce rapport …

« Comparativement à d’autres activités nautiques comme le bateau à rames ou à voile, le paddle a un potentiel de dérangement supérieur sur les oiseaux d’eau ».
Travail réalisé en Allemagne par Matthias Bull, il cite un cas sur le Lac de Constance où des oiseaux ont été effrayés par un seul paddler à 1,5 kilomètre de distance.

« Un seul sportif sur sa planche peut faire peur à des milliers d’oiseaux à plus d’un kilomètre. Des réactions en chaîne peuvent s’ensuivre, les espèces d’oiseaux sensibles déclenchant la fuite d’autres espèces moins sensibles ».
Rapport de la station de Sempach.

« Le problème est qu’avec le paddle, la silhouette de l’être humain est visible loin à la ronde ».
Livio Rey, porte-parole de la Station ornithologique suisse.

« Ce sport étant à la mode et de plus en plus pratiqué toute l’année, la problématique s’aggrave, notamment lorsque des oiseaux sont dérangés en hiver, alors qu’ils ne devraient pas gaspiller de l’énergie. Et lorsqu’ils sont effrayés de manière réitérée, il arrive qu’ils évitent ensuite le secteur, avec les conséquences que l’on peut imaginer pour certaines espèces sensibles dont l’espace vital est déjà restreint ».
Dixit ces spécialistes.

« Les oiseaux s’habituent plutôt bien aux bateaux de ligne ayant des parcours fixes. Ce n’est pas le cas en revanche pour les mouvements imprévisibles des paddlers ».
Dixit Mr Rey.

Conséquences
La station ornithologique suisse plaide donc pour une interdiction sur les sites d’importance pour les oiseaux d’eau, avec une zone tampon de plus d’un kilomètre autour. La Station ornithologique entend par conséquent prendre contact avec les autorités et organisations concernées afin de déterminer la meilleure manière d’améliorer la sensibilisation des usagers.

Qu’en penser ?
Oui pour plus de sensibilisations, non aux interdictions à tout va. Nous vivons dans un monde avec de plus en plus de règles et de contraintes. Un monde où interdire est plus simple qu’éduquer. Bien sûr nous pratiquons un sport proche de la nature et nous cherchons à la préserver. Mais de là à nous mettre encore des réglementations, nous disons STOP. Dans ce cas là interdisons les VTT de se balader en forêt ils pourraient faire peur aux oiseaux et autres animaux. Interdisons les chasseurs qui tirent et font fuir les oiseaux. Pour une fois nous prenons parti et disons clairement à ces organismes d’en parler avec de vrais pratiquants qui ne doivent pas être très nombreux en hiver (versus les chasseurs).

Source : La Liberté

1 Commentaire

Clquer ici pour laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • … et pour conclure, je pratique du Paddle sur la seine, et j’ai pu sauver un oiseau pris dans une ligne de canne à pêche. Cette mouette remercie encore le Paddler que je suis…

Sup Addict
FoolMoon

Facebook Likes