Whitewater Sup Challenge, du stand up paddle cross dans le Cher

Article publié le 26 mars 2017 par rubrique News et 8550 visites

Pour sa première édition, le Whitewater Sup Challenge se déroulait dans la vallée du cher avec au programme de cet événement sur invitation, du Sup Cross et du Sup River Surfing.

Une quinzaine de participants venus des 4 coins de la France et issus de différents milieux se sont donc retrouvés le weekend du 4 et 5 mars sur la vague des Mazelles et sur le stade d’eaux vives de Tournon St Martin. Au programme, 3 épreuves : du Sup Surfing, du Sup Cross et du Sup Cross Mass Start. Il y avait 17 riders au départ d’un parcours d’eaux vives mêlant stop, bac, reprise et autre surf. Il y a eu du spectacle ! Ingrid Ulrich, notre Sup Addict, nous apporte quelques infos sur cet Event.

calendrier

Mais le Sup Cross quezaco ?
Le Sup Cross, c’est un nouveau type de race qui envahit nos rivières. C’est fun, c’est sport et ca envoie du pâté ! Le Sup Cross, on appelle ça le SupX aussi (ça claque comme terme, non ?) est une course d’obstacles disputées entre 3 et 6 concurrents. Pour matérialiser le parcours, des bouées, portes de slalom et autres piquets de passage en kayak sont utilisés ; il s’agit de les emprunter dans un sens précis ou de les toucher dans le cas des bouées. Le départ se fait à terre, comme en race de mer, pour plus de spectacle. C’est technique, c’est ludique, c’est costaud, bref je me suis éclatée !

Le Mass Start c’est la même chose mais tous les riders partent en même temps comme sur une race.
Sur cette épreuve, après un départ rapide et quelques difficultés à s’extraire du peloton à la première bouée, c’est Nico Fayol qui est arrivée en tête. Derrière ce fut plus animé. Le favori de l’épreuve Loris Minvielle, a fait une grosse remonté, suite a une gestion du back du milieu, mais devra s’accommoder de la 4ème place. Ingrid, pour un premier Sup Cross, ne s’en sort pas trop mal avec une 9ème place.

Et le Sup Surfing ?
Là, c’est une autre histoire, il faut surfer sur une vague statique. Chaque rider a le droit à 4 passages sur le spot mais les juges ne retiennent que les 2 meilleures prestations. Les passages sont notés sur une échelle de 1 à 10. La vague que nous devions surfer ici, s’appelle la vague des Mazelles, elle se situe au niveau d’une écluse.
Mais punaise, c’est chaud ! Pour y accéder, il faut prendre un contre-courant et au raz de l’écume, ramer pour choper cette vague, sans enfourner ou se faire emporter ! J’ai pas réussi, pourtant il ne me manquait pas grand-chose. Nicolas Fayol, l’organisateur de l’évènement, me conseillait de le faire en rigide, que cela était plus « facile », mais vu le nombre de fois où j’ai pris ma gonflable dans la figure (merci le casque) et le nombre de fois où j’ai « bu la tasse, j’avoue je me suis dégonflée ».

On a pu voir de jolis run ! Ronan Appriou, le local de l’étape, sur une Gong fatal 6’6 a montré de jolies moove et récolte une note globale de 50 pts. La régularité de Nico Fayol sur son Sup long board JP de 10 pieds a également convaincu les juges qui lui accordent 47 pts. Loris Minvielle vient finir le podium de l’épreuve de surf avec 41 pts.

Le lendemain matin et suite aux pluies importantes de la nuit, le bas du bassin d’eaux vives de Tournon St Martin était sous l’eau, mais a quand même permis de réaliser un beau Sup Cross.
On a assisté à la victoire de l’ancien slalomeur de haut niveau Loris Minvielle, devant Nico Fayol et Benjamin Vaurs. Tous les trois sur une allround JP Australia.

Au général : Nicolas Fayol remporte le challenge devant Loris Minvielle et Benjamin Vaurs. Chez les dames Ingrid Ulrich sur sa Gong rose a fait forte impression en rivalisant avec les hommes. Encore bravo Madame. L’organisation de l’évènement pense déjà à l’édition 2018 qui se fera sur une autre destination, mais toujours sur le même programme : de l’eau vive, du surf et du Sup Cross.
Et je tiens à remercier tous ses sponsors : Fanatic- Jp Australia- anonym Sup – 3 Bay – ION – NP –Body Glove

Tags : , , , , , , , ,

Directeur artistique dans le monde du digital, je conçois et développe des sites liés à mes passions que sont le vélo avec http://le-velo-urbain.com et http://fixie-singlespeed.com, mais aussi les sports nautiques avec http://sup-passion.com. J'écris et publie presque tous les jours des articles afin d'offrir aux internautes un maximum d'informations sur ces sujets.

UA-32433957-1