Accueil / News / Compétitions, évènements / Trois nouvelles médailles aux mondiaux 2022
Compétitions, évènements

Trois nouvelles médailles aux mondiaux 2022

Noïc Garioud, médaille d'argent, Titouan Puyo et Mélanie Lafenêtre médailles de bronze sur la technical race des mondiaux 2022 à Porto Rico.
YouTube Sup Passion Foil Magazine

Encore bravo à nos français sur ces mondiaux 2022 à Porto Rico. Noïc Garioud a remporté une seconde médaille d’argent après celle du sprint dimanche sur la technical race. C’est le Japonais Shuri Araki qui s’impose devant les Français Noïc Garioud et Titouan Puyo. Chez les dames, Mélanie Lafenêtre prend une très belle médaille de bronze.

Mélanie Lafenêtre proche de l’argent.

Dans la finale dames, on a cru jusqu’au bout à la deuxième place pour Mélanie Lafenêtre. Bien placée sur la ligne de départ, la Française est partie avec Candice Appleby, dans sa trace. L’Américaine est partie devant suivie de l’Espagnole Esperanza Barreras et Mélanie. La Varoise conservera ce classement le reste de la course juste derrière ses deux adversaires. Jusqu’au dernier tour, dans le dernier passage, que Mélanie a failli créer la surprise en surfant une dernière vague, rattrapant presque l’Espagnole. Mais Barreras a trouvé les ressources pour rester devant dans les derniers 300 m. Et Lafenêtre repart avec la médaille de bronze.

Trois nouvelles médailles aux mondiaux 2022

Les finales de la technical race se sont tenues lundi à Porto Rico.

Titouan Puyo, le capitaine de l’équipe de France et champion du monde en titre (2019), et Noïc Garioud, se sont élancés pour la finale à 10h30 dans des vagues moyennes et peu fréquentes. Une finale relevée avec notamment deux Espagnols, l’Américain Connor Baxter, champion du monde du sprint la veille, et l’Australien Michael Booth. Mais la surprise est venue du jeune japonais Shuri Araki qui s’est finalement imposé.

Trois nouvelles médailles aux mondiaux 2022

« On l’attendait pourtant bien en finale mais peut être pas aussi bien placé, commente Serge Lougarot, le team manager français qui est sur place à Porto Rico. Il a été impressionnant de régularité et d’engagement. Il a tenu la tête dès le début, a pris toutes les vagues et a été très solide sur les surfs. C’est une bien belle médaille d’or, indiscutable. »

Noïc Garioud aurait pu rivaliser mais il a chuté dès la première ligne droite et une seconde fois dans le deuxième tour. Ce qui éloigné de la première place. Titouan Puyo regrettera lui une petite erreur de trajectoire sur le premier tour, qui le mettra à distance du Japonais le reste de la course. « La course aura été presque parfaite pour nos deux Français sur cette épreuve avec deux médailles, en argent et en bronze » analyse Serge Lougarot.

Trois nouvelles médailles aux mondiaux 2022

Finale Technical race messieurs

1. Shuri Araki (Japon) en 26’41
2. Noïc Garioud (France) en 27’05
3. Titouan Puyo (France) 27’15
4. Michael Booth (Australie) 27’32
5. Connor Baxter (USA) 27’55

Finale technical race dames

1. Candice Appleby (USA) en 28’42
2. Esperanza Barreras (Espagne) en 29’14
3. Melanie Lafenetre (France) en 29’18
4. April Zilg (USA) en 30’08
5. Jennifer Kalmbach (Costa Rica) en 30’16

Source : Surfing France.

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Sup Passion Facebook

Advertisement