Redwoodpaddle

Accueil / Stand up paddle miniature par New Tintin
planche sup miniature 3bay
Sup Addicts

Stand up paddle miniature par New Tintin

Découvrez Christophe ou "New Tintin notre Sup Addict qui passe une partie de son temps à sculter du stand up paddle miniature.

YouTube Sup Passion

Salut Christophe comment t’es tu mis au stand up paddle ?

Salut tout le monde. Je me suis mis au stand up paddle après avoir vu passer un SUPer un été en Bretagne. A l’époque je faisais du funboard et je voulais avoir un sport pour les jours de pétole. C’était il y a une quinzaine d’années. A l’été 2010, je revoie de nouveau un paddle passer et je me dis « il faut que tu te bricoles ce truc pour essayer ». J’avais arrêté la planche à voile entre temps. Je faisais du VTT depuis très longtemps, mais le contact de l’eau me manquait beaucoup. J’ai donc ressortie une vieille board de windsurf. J’ai bricolé une pagaie avec une veille rame et un bout de mat alu qui traînait dans le garage familial Breton.

Me voilà au bord de l’eau avec mon bricolage de fortune. Mais dès les premiers mètres passés debout, malgré un manque de stabilité certain de ma board de funboard recyclée, j’ai su que je venais d’attraper le virus du Sup. Résidant sur la région parisienne, je pensais (à tort) que la navigation de ces engins était interdite sur les cours d’eau intérieurs. Donc je ne faisais du paddle que pendant les vacances d’été Bretonnes avec mon bricolage de fortune.

Il y a quatre ans, un ami me demande si je ne veux pas faire du paddle sur la Marne avec lui et trois autres copains ? Je lui demande si c’est autorisé, il me répond qu’il s’est renseigné et que là ou il y a de l’aviron, en général, le Sup est autorisé. Du coup, me voilà parti à rechercher un stand up paddle pour aller enfin profiter le cet espace aquatique, qui s’ouvre à 800 mètres de chez moi et que je pensais interdit ! Pour la petite histoire, ma femme s’y est mise en même temps que moi, elle est presque plus mordue que moi !

Christophe New Tintin

Te souviens-tu de ta première session ?

Ma première « vraie » session, c’était au printemps 2017 sur le Grand Morin. Petit cours d’eau qui traverse notre belle Seine et Marne. Entouré de mes trois amis, ultra motivés, nous avons navigué tout l’été jusqu’à l’automne, où eux ont arrêté et moi continué tout l’hiver. Je ne les ai jamais revus sur un Sup depuis.

Quel est ton matériel de prédilection ?

Naviguant essentiellement sur des rivières où fleuves et faisant quelques courses, j’ai investi dans des boards de race rigides en 14′. J’ai conservé mes gonflables pour le coté pratique à emmené partout et un tandem. Ma femme possède aussi sa 14′ rigide.

Stand up paddle miniature 3Bay

Quel est ton spot et que peux-tu nous dire dessus ?

J’ai deux spots de prédilections. La Marne, qui ne passe pas loin de ma Maison, 800 mètres. J’y navigue du printemps à l’automne, voir tout l’hiver s’il n’y a pas de crue ! Mais cet hiver, crue oblige, j’ai découvert le Canal de L’Ourcq. Petit cours d’eau régulé qui conserve un niveau d’eau constant. Voilà mes deux spots d’entraînement où de balade, suivant l’humeur ou ceux qui m’y accompagnent. Mais j’adore surtout aller découvrir d’autres spots en Ile-de-France et partout en France.

Enfin, tu es le roi du stand up paddle miniature, comment as-tu eu l’idée de faire cela et peut-on te passer commande ?

Concernant les MiniSups, tout à démarré l’année dernière, lorsque j’ai acheté ma première 3Bay. Première planche rigide, je me suis dis que j’adorerais l’avoir en miniature dans mon salon. Taillé dans un morceau de bois que j’avais chez moi, je me suis « shapé » ma board au 1/17. Pourquoi réduite 17 fois ? Car au début j’avais dans l’idée de la poser sur le toit d’une VW Cox au 1/17ème que j’avais. Je ne l’ai finalement pas fait mais je trouve cette taille correcte et facile à mettre en exposition dans son salon. Le but est de ne pas « gêner » celui ou celle qui n’est pas mordu de paddle.

J’ai envoyer la photo de ma mini board à un ami, qui me répond direct : je veux la mienne. Je lui ai donc réalisé son stand up paddle miniature, puis un autre ami m’en a fait la demande et ainsi de suite. J’en ai réalisé plusieurs avec le matériel que j’avais pour mes mes très Proches ami(e)s. Depuis je réalise les Sup suivant les demandes. Je fais ça uniquement par plaisir. Je ne peux évidemment pas en faire un commerce n’ayant aucun accord ou licence des marques que je reproduis. Ça n’est d’ailleurs clairement pas mon but. La seule chose que je demande c’est de me rembourser la matière première que j’achète pour la réalisation (bois, bombes de peintures, POSCA) et les frais de port s’il y en a.

Pour le reste encore une fois, ça n’est que du plaisir de réduire les plus belles boards de Sup. Je reproduis essentiellement des 3Bay, car étant des planches uniques, elles se prêtent plus que d’autres à cet exercice. Passer commande, c’est difficile, car encore une fois, je ne fais ça que durant mes loisirs. Je ne peux et ne veux donc pas être submergé de demandes. Les personnes intéressées me contactent via Messenger en m’envoyant des photos de leur planche sous tous les angles. Et surtout les détails propres à leur monture (peintures, stickers où autres) que j’essaie de reproduire au plus juste. Tout est fait à la main, je n’imprime rien, les logos, décos ou autres sont réalisés à la bombe, au POSCA. Les pads au papier à dessin, dernier problème, je suis très lent dans la réalisation de stand up paddle miniature.

Merci Christophe et vous aussi devenez le Sup Addict de Sup Passion en vous inscrivant ici.

Stand up paddle miniature Ingrid Ulrich

sup miniature Redpaddle Co

maquette de paddle gonflable Redwoodpaddle

Ajouter un commentaire

Clquer ici pour laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nootica

Sup Passion Facebook