Accueil / News / Fédérations / Stand Up Paddle, discipline de haut niveau
Stand Up Paddle, discipline de haut niveau
Fédérations

Stand Up Paddle, discipline de haut niveau

Le Stand Up Paddle vient d'être reconnu discipline de haut niveau par le Ministère des Sports et l'Agence Nationale du Sport de Haut Niveau.
YouTube Sup Passion Foil Magazine

« Après plusieurs années de très hautes performances, nous sommes très heureux pour nos athlètes SUPers qui sont reconnus à leur juste valeur. Notamment dans l’engagement qu’ils mettent dans leur discipline. Merci à eux et merci à toutes les structures qui les accompagnent depuis le début ». Se félicite Michel Plateau, le directeur technique national de la Fédération Française de Surf.

Mise en effet au 1er janvier 2022

Le Stand Up Paddle bénéfice de l’universalité de la pratique. Soit le nombre de pays participants aux championnats du monde annuels de l’International Surfing Association. Et du rang de l’équipe de France, championne du monde en 2019 avec 5 médailles d’or individuelles. « Cela permet de reconnaître le caractère haut niveau puisque la discipline remplit ces deux critères » explique le DTN. Enfin une discipline de haut niveau !

La mise en effet interviendra au 1er janvier 2022, le report des JO ayant entraîné la prolongation d’une année de la reconnaissance Haut Niveau des disciplines actuelles. À charge désormais à la FFSurf de rédiger et proposer des critères d’inscriptions en liste de haut niveau pour le SUP race et le SUP surf. Critères qui seront validés par les instances institutionnelles nationales.

Stand Up Paddle, discipline de haut niveau

Echéances internationales officielles discipline de haut niveau

Ce qui permettra à certains sportifs remplissant ces critères – essentiellement sur des échéances internationales officielles – d’apparaître sur les listes ministérielles de haut niveau. « Vu l’engagement physique important des athlètes dans cette discipline, la reconnaissance Haut Niveau va leur permettre de se fixer de nouveaux objectifs, complète Serge Lougarot, conseiller technique national en charge de la discipline. Objectifs qui permettront de constituer un nouveau projet fédéral de développement du SUP. »

Source : surfingfrance

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Sup Passion Facebook