Takuma wing foil

Accueil / Amandine Chazot, interview d’une championne
Interview d'Amandine Chazot
News

Amandine Chazot, interview d’une championne

Interview en deux temps de notre championne Amandine Chazot sur son travail à l'hospital et ensuite sur son matérial de Sup.

YouTube Sup Passion

Bonjour Amandine, comment se passe cette période pour toi ?

Bonjour tout le monde. Il y a quelques semaines maintenant, lorsque je répondais à tes questions, je me plaignais d’avoir passé un hiver compliqué. Compliqué à cause du mauvais temps subi en Bretagne. Maintenant, je sais que c’est l’année toute entière qui va me mettre à l’épreuve. En effet, nous pensions tous pouvoir passer enfin du temps sur l’eau et partir en stage pour préparer les premières compétitions. C’est maintenant tout notre quotidien qui a du être revu avec l’arrivée du Coronavirus. Aujourd’hui, je suis mobilisée, avec tout l’hôpital, dans la lutte contre ce virus. Dans le Finistère, le nombre de cas est encore possible à gérer grâce à une adaptation de l’ensemble de nos nos structures médicales. Mais le nombre de patients augmente de jours en jours. L’ensemble de notre activité a été réorientée vers la gestion des patients atteints du Coronavirus et des urgences du quotidien.

Les internes comme moi, mais aussi tout le personnel soignant, nous savons que ce sont au moins trois mois de notre vie personnelle qu’il va falloir mettre de côté. D’abord pour tenir bon pendant la crise sanitaire puis pour réorganiser notre activité. Il va falloir aussi s’occuper de tous les patients que nous aurons mis en attente. Ce qui est sûr, c’est que je reçois tous les jours les témoignages des internes des villes les plus touchées et je suis très inquiète pour les semaines à venir.

Alors s’il vous plait, respectez le confinement à la lettre ! Limitez vos sorties et vos contacts au maximum. Il ne s’agit plus de savoir si chacun peut adapter ces restrictions en fonction de ses loisirs et ses envies, il s’agit de montrer que nous pouvons accepter d’agir collectivement pour s’en sortir. Alors faite preuve de pragmatisme. Adaptez votre quotidien à cette situation inédite, en faisant du sport à la maison, en lisant, cuisinant, élaborant des projets pour la suite. Je recommande de lire ou relire les Pensées pour moi-même de Marc-Aurèle, avec toute sa sérénité stoïcienne face aux événements angoissants de la vie. Voici le lien vers le e-book. N’hésitez pas à consulter mon compte Instagram dans les jours qui viennent, je mettrai plein d’autres conseils de lecture, de films etc.

Nous souhaitons bon courage à notre championne de stand up paddle Amandine Chazot. Cette dernière année d’internat et sa thèse de médecine vont être un challenge supplémentaire pour elle. Profitons-en, pour soutenir le personnel hospitalier qui se bat pour nous tous. Nous vous proposons maintenant l’interview d’Amandine Chazot faite avant les évènements que nous traversons actuellement.

Amandine, comment c’est passé ton début d’année 2020 ?

Pour commencer, on ne va pas se le cacher, ces deux derniers mois ont été compliqués à vivre en Bretagne. Tout cela à cause de la mauvaise météo. Nous avons en effet enchainé une série de tempêtes avec pluie, vent, vagues sans interruption. Cela a rendu les entrainements stand up paddle sur l’eau assez difficiles. Ensuite, c’est une période de l’année où l’on essaie généralement de privilégier des sorties de longue durée. Malheureusement je n’ai pas pu en faire beaucoup. Le point positif est que j’ai fait beaucoup de downwind le mois dernier, dans des conditions parfois assez intenses. Je me sens vraiment à l’aise sur ma planche Sunova Ocean Faast Pro.

Quel type d’entrainement as tu fait en ce début d’année, tu étais pas mal sur un foil ?

En effet, j’ai profité de la pause d’entrainement hivernal en décembre et en janvier pour découvrir le foil et progresser. J’ai passé pas mal de temps dans les vagues pour commencer, puis j’ai essayé de transposer ces compétences en downwind. C’est très difficile, ça demande un énorme investissement physique de se lancer ! Ensuite, j’ai repris sérieusement l’entrainement pour la saison de compétition et j’ai donc beaucoup moins de temps pour me faire plaisir en foil ! Organiser cette période de l’année est compliqué. Les journées sont courtes et lorsque je pars et que je sors du travail, il fait nuit ! Depuis deux ans maintenant, mon entraineur (Bernard Jaouen) et moi avons mis en place une programmation avec un maximum de séances de travail cardio. On bosse sur vélo elliptique en semaine associées à beaucoup de temps sur l’eau le week-end et ça fonctionne plutôt bien.

Amandine Chazot, on t’a vu avec de nouvelles pagaies, peux-tu nous en dire plus ?

En effet, c’est avec beaucoup de bonheur que j’ai pu présenter en début d’année les pagaies Blackfish. C’est une marque qui arrive tout juste en Europe et assez connue. Ce qui m’a attiré c’est la qualité de leur construction. C’est aussi la glisse et l’appui dans l’eau qui sont extrêmement performants. Il faut les tester pour en prendre vraiment conscience !

Ils ont également une volonté écologique, avec une suppression complète du plastique à tous les niveaux de la fabrication et de la vente. Ils utilisent aussi de la résines bio sourcées. C’est au magasin Side-Shore à Brest que l’on peut trouver les premiers model, également visibles sur le site internet. Je profiterai également de mes déplacements sur les courses du printemps pour faire découvrir la gamme.

Merci Amandine Chazot.

Interview Amandine Chazot

Amandine Chazot

Sunova

pagaie Blackfish

Ajouter un commentaire

Clquer ici pour laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Sroka

Sup Passion Facebook