Anonym Sup

Accueil / Alpine Paradise Race, une première un peu dingue
Alpine Paradise Race, une première un peu dingue
Compétitions

Alpine Paradise Race, une première un peu dingue

L’Alpine Paradise Race, les organisateurs de l’Alpine Lakes Tour ont trouvé le paradis du stand up paddle alpin sur un lac d'altitude.

Pour commencer, le joyau de l’Alpine Lakes Tour, un lac à 2000 m d’altitude aux eaux bleu turquoise et entouré de sommets à 4000m couverts de glaciers ! Ensuite, c’est le lac Place Moulin dans le Val d’Aoste, tout proche de la Suisse et de la France ! Puis pour cette première édition, les organisateurs avaient volontairement limité le nombre de participants. Cela en raison de fortes contraintes logistiques. Par exemple il n’y a pas d’accès public au lac, un chemin d’accès au point de départ des courses est accessible uniquement en 4×4.

calendrier

Grâce à l’aide de la CVA (compagnie qui gère le barrage) et à l’équipe du refuge Prarayer (camp de base de l’événement), l’Alpine Paradise Race s’est révélée être un concept de course unique et tout à fait exceptionnel. De quoi offrir aux amateurs de stand up paddle une expérience magique !

Des conditions météo très changeantes

Arrivés 2 jours avant l’événement, l’équipe de l’Alpine Lakes Tour a connu de très belles conditions météo pour le transport et l’installation du matériel au pied du refuge et des sommets à 4000m, à l’extrémité nord du lac. La veille le brouillard avait mis du temps à se dissiper, mais le samedi jour de la longue distance, il a été beaucoup plus tenace… Alors qu’il semblait se dissiper, les organisateurs ont décidé de lancer la course, la visibilité étant bonne… 20 minutes après le départ, Boris Jinvresse qui avait pris le large devant le tri Samuel Carbillet, Wolfgang Guetg et Olivier Comazzi, s’est progressivement enfoncé dans un nuage de plus en plus dense.
Le bateau de tête lui a ouvert la voie et il a pu virer la bouée du bout du lac et se diriger vers l’autre rive avant d’amorcer un retour vers le nord du lac. Derrière le trio a bien viré la bouée rouge du bout du lac mais a ensuite pris un mauvais cap dans un brouillard épais. Alerté de leur “disparition” un des bateaux de sécurité est parti très rapidement à leur recherche. Entretemps les 3 concurrents et amis avaient retrouvé la dernière bouée à virer avant d’entamer le retour. Derrière les concurrents glissaient dans cette ambiance cotonneuse en gardant en bien en vue ceux qui les précédaient. Finalement le brouillard s’est levé et l’arrivée s’est déroulée dans une ambiance plus lumineuse. Les derniers sont même arrivés sous le soleil.

Une belle organisation

Après un déjeuner gargantuesque au refuge avec pâtes, polenta, du cerf, fromage et dessert, les concurrents ont eu à peine le temps de commencer à digérer avant la technical race, initialement prévue le dimanche matin et avancée pour éviter la pluie annoncée le lendemain. Sur un parcours court et technique (3 km) et avec 2 passages à terre et 2 remontées à l’estuaire d’un torrent (la bouée à virer étant placée dans le courant), Boris Jinvresse s’impose à nouveau chez les hommes devant Samuel Carbillet et Olivier Comazzi tandis que chez les femmes Amandine Chazot s’impose devant Cécile Jan et Nicole Angeloz.

1er Championnat italien en Dragon

Juste après la technical Race a eu lieu la Dragon Race avec une nouvelle victoire de Boris Jinvresse et Amandine Chazot en équipe avec Samuel Carbillet et Cécile Jan (Ocean Paddle Camp) devant l’équipe des bénévoles de l’Alpine Lakes Tour (Arnaud André, Jérôme Llado, Benoit Mouren et Benoit Ruffier) et l’équipe Italienne (Team Italia) avec Christian Pellissier, Asa Torndal, Marianna et Jérôme Rattin)

Bilan et perspectives

Cette première édition à 2000 m d’altitude et à 5 km de la route carrossable a nécessité de mettre en place une logistique toute particulière, qui a dû être modifiée en raison d’imprévus de dernière minute. Les concurrents ont apprécié cette étape vraiment spéciale.

La paradise race de l’Alpine Lakes Tour était vraiment un évènement exceptionnel.
Amandine Chazot

Pour 2020 l’Alpine Paradise Race devrait avoir lieu à la même période (19 et 20 septembre a priori) avec une logistique améliorée !
Alpine Paradise Race, une première un peu dingue

Long distance (10 km)

Men 14’ hardboard
Boris Jinvresse 1:04:08
Samuel Carbillet 1:07:11
Wolgang Guetg 1:07:17
Men 14’ Inflatable
Benoit Ruffier 1:12:30
Vincent Lemaire 1:17:35
Mike Philippy 1:48:33
Men 12’6 Hardoard
Fabrice Bernoud 1:20:10
Christian Pellissier 1:29:42
Benjamin Fourcade 1:29:46
Women 14’
Amandine Chazot 1:10:01
Cecile Jan 1:17:35
Nicole Angeloz 1:22:58
Women 12’6
Martine Chollet (hardboard) 1:29:19
Marie Theraulaz (Inflatable) 1:36:05
Helene Frossard (Inflatable) 1:48:33
Naty Philippy (Inflatable) 1:48:33

Technical Race

Men hardboard
Boris Jinvresse 00:20:11
Samuel Carbillet 00:20:38
Olivier Comazzi 00:20:47
Men Inflatable
Benoit Ruffier 00:23:16
Vincent Lemaire 00:25:11
Benoit Mouren 00:25:21
Women
Amandine Chazot 21:59
Cécile Jan 25:53
Nicole Angeloz 27:03

Tous les résultats ici.

Alpine Paradise Race, une première un peu dingue

Alpine Paradise Race, une première un peu dingue

Ajouter un commentaire

Clquer ici pour laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Gong Stand up paddle

Sup Passion Facebook

Nautic Paris
Sup Addict