Accueil / News / Nautic Paris / Grégoire Vitry, 1er en loisir et en gonflable au Nautic 2021 !
Nautic Paris Sup Addicts

Grégoire Vitry, 1er en loisir et en gonflable au Nautic 2021 !

Interview de Grégoire Vitry qui nous explique pourquoi il a fait la course du Nautic 2021 en catégorie loisir et en gonflable.
YouTube Sup Passion Foil Magazine

Salut Mr Grégoire Vitry, combien de fois as-tu fais la course du Nautic ?

Salut Stéphane. Je participe au Nautic depuis la première édition. Je crois n’avoir manqué qu’une seule édition, sans compter la première édition où je n’avais pas été sélectionné parmi les cents inscrits pour braver les conditions difficiles. Paris est une course qui me tient particulièrement à cœur. Depuis les débuts du SUPrace, c’est un événement majeur sur lequel nous avons tellement de souvenirs en famille et avec les copains rameurs. Je respecte beaucoup les organisateurs pour relever le défi d’une telle organisation sur ce spot extraordinaire.

Pourquoi l’avoir faite en gonflable cette année et en loisir?

Pour faire passer un message. Pour montrer que notre sport, le SUPrace, peut être accessible financièrement. Même avec une planche gonflable abordable en prix mais aussi plus accessible en se déplaçant avec les transports en commun. On peut se faire plaisir, aller vite à moindre coût. Il faut maintenant que tous les pratiquants que l’on croise nombreux sur l’eau l’été ou le week-end franchissent le pas pour nous rejoindre sur les courses et partager ces bons moments. Le matériel ne doit pas être un frein à cela. Je n’ai aucune amertume d’avoir été déclassé. Le plaisir et ce message à faire passer sont vraiment l’essentiel pour moi.

Grégoire Vitry, 1er en loisir et en gonflable au Nautic 2021 !

Oui en effet. Je précise pour ceux qui nous lisent, que tu as été déclassé car avec ton palmarès l’année dernière, tu aurais dû être dans la catégorie Pro. Et j’en profite pour dire que je suis 100% en accord avec ton message. J’ai moi-même fait de bons résultats sur d’autres courses, également en gonflable 🙂

Comment s’est passée la course du Nautic pour toi cette année ?

Plutôt très bien. J’ai pris un départ correct mais prudent quand même pour me glisser dans le groupe de Pro avec ma planche. Ensuite, c’est l’entraînement et le plaisir sur l’eau qui paient toujours. Un peu surpris quand même d’avoir une telle avance sur les rigides. Mais quel pied d’avoir la Seine pour soi !

Toi qui l’a faite en rigide et en gonflable, c’est quoi la différence au niveau perf et sensation sur ce type de plan d’eau ?

Je pense qu’une planche gonflable va environ 0,5 km/h moins vite qu’une rigide. Donc les objectifs sportifs ne peuvent pas être tout à fait les mêmes. En revanche, le plaisir sur l’eau, dans la course est le même. Le départ, la stratégie en course, le dépassement de soi et tout ce qui fait une course de SUPrace sont identiques quelque soit le support.

Vas-tu faire d’autres courses en gonflable ?

Oui. Je crois vraiment qu’il faut développer encore notre sport dans cette direction. Surtout dans le contexte actuel avec l’augmentation des frais de transports internationaux qui frappent les marques de plein fouet. Sans oublier les difficultés d’approvisionnement, etc, etc…J’ai dans l’idée de faire les courses de plans d’eau intérieurs en gonflable et les courses océaniques en planche rigide.

Que peut-on te souhaiter pour 2022 ?

Du plaisir sur l’eau, des moments partagés en famille et avec les copains.

Merci Grégoire Vitry pour cette interview à chaud et au plaisir de te croiser sur des évènements en 2022. Et pour information, la planche était une Surfpistols Performance 14′ x 25”.

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Sup Passion Facebook

Advertisement