Sroka Company

Accueil / La FFSurf s’engage face aux violences sexuelles
La FFSurf s'engage face aux violences sexuelles
News

La FFSurf s’engage face aux violences sexuelles

La FFSurf s'engage face aux violences sexuelles dans le monde du sport suite aux déclarations de notre amie Sarah Abitbol dans le monde du patinage.

Pour une fois je vais parler à la première personne concernant la FFSurf qui s’engage face aux violences sexuelles. En effet, j’ai la chance de connaître personnellement la patineuse artistique Sarah Abitbol. Les déclarations qu’elle a faite concernant les abus sexuels qu’elle a subit m’ont bouleversé. Abuser des enfants dans un cadre sportif ou autre ne devrait pas exister. Pourtant il faut voir la vérité en face, cela n’arrive pas qu’aux autres. Voilà pourquoi nous partageons avec vous cette lettre du président Jean Luc Arassus. Elle est adressée aux Présidents de Ligues, de Comités, de Clubs et gérants des structures privées labellisées.

La lettre du président de la FFSurf

Les nouvelles révélations de violences sexuelles concernant différentes activités sportives rend indispensable la mise en place d’un plan d’actions. Celui-ci a pour but de faire face aux violences sexuelles dans notre communauté sportive. Elle veut aussi éviter que d’autres cas de violences puissent survenir dans le futur. Une convention nationale de prévention des violences sexuelles dans le sport est en cours d’élaboration. Dans un courrier adressé aux Fédérations Sportives, Madame la Ministre a entendu rappeler un certain nombre d’obligations à la charge du monde du sport.

Elle a insisté sur les points suivants :
– Les conditions de contrôle des obligations de qualification et d’honorabilité des éducateurs sportifs, des dirigeants et bénévoles. La vérification de l’honorabilité doit être sans faille et plus globale en ce qu’elle doit également concerner les bénévoles.
– La nécessaire mise en place d’actions de prévention. Intégrer aux formations des encadrants un module sur l’éthique (formation initiale et continue) à certifier pour obtenir le diplôme.
– La mise ne place d’action d’information. Prendre en compte les risques dans le cadre
de notre activité.

Mise en place

Pour commencer, l’ensemble des acteurs de la FFS sur les territoires doit se mobiliser avec encore plus de détermination pour répondre à ce défi. Puis, pour mémoire, le dispositif ministériel actuel est structuré autour de :
– Une déléguée interministérielle à la prévention des violences sexuelles (Fabienne Bourdais).
– Une cellule au ministère dédiée au traitement des signalements (renforcée de 3 personnes).
– Un site dédié https://arretonslesviolences.gouv.fr/
– Un numéro dédié, le 119 (enfance en danger).
– Deux guides juridiques, un pour les cadres, l’autre pour les éducateurs.
– Un outil, la roue des violences.

Des outils

Pour commencer, il est important que l’ensemble des acteurs fédéraux s’approprient ces outils indispensables pour lutter contre les violences sexuelles dans le sport. Ensuite, notre Fédération prépare un plan d’actions qui s’articulera autour des axes principaux suivants :
– Informer / Sensibiliser : Les objectifs sont de diffuser le plus largement possible le rappel de la loi, les procédures à suivre en cas de problème, les numéros à contacter, diffuser au maximum l’information pour qu’elle aille jusqu’aux clubs et aux pratiquants (notamment lors de la prise de licence), incarner la mobilisation du mouvement sportif français.
– Créer des référents « prévention des violences » dans chaque Comité .
– Mettre en place une cellule d’appui à la remontée et au traitement de cas de violences sexuelles, indépendante et constituée en lien avec les autorités administratives concernées, notamment avec la cellule chargée des violences au Ministère des Sports et garantissant la protection de l’anonymat des personnes apportant leur témoignage et opérant un signalement.
– Former à la prévention et prévenir la lutte contre les violences. Les objectifs, outiller les personnes les plus susceptibles d’être confrontées en direct à des situations de violences pour qu’elles sachent comment réagir, comment repérer les signaux faibles, comment mettre en place des actions de prévention, comment faire un signalement.
– Accompagner les clubs, les ligues, les comités. Les objectifs, accompagner les structures fédérales et les clubs dans la gestion des situations de violences, orienter vers les structures adaptées, permettre le partage d’informations et la réplication des bonnes pratiques.

Enfin, c’est pourquoi je reviens vers vous afin que notre Fédération soit toute entière mobilisée autour de ce plan d’actions qui aura également pour but de renforcer la prise en compte de cette problématique à tous les stades de la vie associative et sportive (Règlements sportifs, règlement disciplinaire, règlements des labels, outils de prise de licence, affichage, droit du travail, …).

Conclusion

En conclusion, la FFSurf reste à l’écoute de vos recommandations et de vos initiatives dans le cadre de cette action contre les violences sexuelles. Ensuite, elle entend nouer un partenariat avec l’Association Colosse aux pieds d’argile pour bénéficier de l’expertise d’une association de référence. La FFSurf vous invite à engager des actions sur les territoires avec l’Association Colosse aux pieds d’argile pour mobiliser les acteurs locaux (convention à joindre). Elle propose enfin d’organiser une réunion avec les Comités Régionaux et départementaux sur cette thématique dès que les outils proposés par le Ministère et le Cnosf seront disponibles.

Ajouter un commentaire

Clquer ici pour laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Sup Addict
Sup Passion YouTube

Sup Passion Facebook