Accueil / Equipements / Accessoires / DIAL de la SNSM par Starck
Accessoires

DIAL de la SNSM par Starck

Le designer Starck a réalisé pour la SNSM "DIAL", un dispositif individuel d'alerte et de localisation à utiliser en cas de difficulté en mer.
YouTube Sup Passion Foil Magazine

Pour commencer, avec DIAL, la SNSM a souhaité mettre au point un dispositif permettant aux pratiquants d’activités nautiques d’alerter les secours. Mais aussi d’être localisés en temps réel. Pour rappel, la SNSM est le premier maillon de la chaîne du sauvetage en mer, sur nos côtes et référent en matière de prévention. Ensuite, la carte SIM multi-opérateurs incluse dans la balise est utilisable dans 32 pays en Europe et dans les DOM). DIAL fonctionne de façon autonome et est directement relié à l’application mobile « DIAL by SNSM ». Elle permet aux proches d’être rassurés lors des sorties en mer. Grâce au pré-enregistrement de trois personnes référentes, l’utilisateur profite de ses activités en toute sécurité. En effet, l’application permet aux contacts référents de localiser le pratiquant en cas de déclenchement d’alerte et de partager les informations essentielles, dont sa localisation avec les secours.

Dispositif Individuel Alerte Localisation

Ensuite, DIAL est un Dispositif Individuel d’Alerte et de Localisation constitué d’une balise GPS. Cette dernière est étanche et insérée dans un bracelet en silicone confortable et hautement résistant. La SNSM a fait appel à ido-data, start-up spécialisée dans le développement d’objets connectés, afin de concevoir la balise GPSL. Philippe Starck, créateur passionné par la mer et l’univers nautique, a conçu le design de DIAL. C’est un bracelet visible, souple et d’une haute résistance. Enfin, l’ergonomie confortable s’adapte à chaque poignet. Starck a gracieusement cédé ses droits à la SNSM.

Pour qui est DIAL ?

DIAL a été pensé pour un public très large. Soit les millions de personnes qui pratiquent des activités nautiques sportives ou de plaisance. Ainsi que pour la sécurité des enfants sur les plages. Ce dispositif est aussi destiné aux loueurs d’équipements de loisirs nautiques pour un meilleur suivi de leur flotte. Et pour assister leurs clients en difficulté.

DIAL, Dispositif Individuel d'Alerte et de Localisation pour la SNSM par Stark

Pourquoi avoir créé DIAL

Les pratiquants d’activités nautiques le savent, une chute à la mer est vite arrivée. Or, l’espérance de survie d’une personne tombée à la mer est estimée à quelques heures. La température corporelle de l’être humain ne peut être maintenue dans une eau dont la température est inférieure à 25°C. Il faut faire des efforts importants pour se maintenir à la surface alors que l’épuisement vient vite. Et que l’hypothermie commence lorsque la température du corps est inférieure à 35°C.

Disposer d’un moyen de localisation fiable et adapté

Les personnes en danger en mer peuvent, en raison des conditions météo ou du stress, éprouver de grandes difficultés à se localiser correctement. D’autant qu’elles ne disposent pas toujours de radio VHF et sont souvent dépourvues de moyens de localisation en mer. Les dérives liées aux courants et aux vents peuvent être importantes, ce qui rallonge d’autant les délais de recherche. Si les sauveteurs de la SNSM appareillent en moins de vingt minutes, le délai qui sépare l’alerte de l’intervention sur zone peut se compter en heures.

DIAL de la SNSM par Stark

Réduire les fausses alertes dues aux inquiétudes des proches

Les fausses alertes représentent 10 % des interventions de la SNSM et mobilisent inutilement les sauveteurs. Ensuite, au risque de les rendre indisponibles pour une autre intervention bien réelle et engageant la vie humaine. Ces fausses alertes sont souvent liées à l’inquiétude de personnes restées à terre. Et surtout quand elles ne disposent d’aucune information concernant la situation et la localisation de leurs proches, partis en mer.

Faciliter la surveillance des enfants sur les plages

Environ 3 000 enfants s’égarent, chaque été, sur les plages du littoral. Ce sont les nageurs sauveteurs de la SNSM qui aident les parents à retrouver leurs enfants, se détournant alors de leur mission principale de surveillance de la zone de baignade.

Retour d’expérience

Dans le Var, pendant une nuit agitée avec fort mistral, les sauveteurs en mer des stations de Cavalaire-sur-Mer et du Lavandou, accompagnés d’un hélicoptère de la Marine nationale, ont recherché désespérément un kayakiste. Il était en pleine mer pendant plus de cinq heures. Par chance, le sportif s’était réfugié dans une crique toute la nuit sans moyen de communication, ni de localisation. Il a repris la mer une fois le vent tombé au petit matin. Une chance inouïe pour cet adepte de sport nautique, ce qui n’est malheureusement pas le cas de tous. Si seulement il avait eu un DIAL avec lui … En 2019, la SNSM a recensé 33 décès d’hommes à la mer. Des drames qui auraient pu, sans doute être évités, si les requérants étaient mieux équipés. Enfin, souvenez-vous de Martin Letourneur il y a quelques années, maintenant il a intégré DIAl dans son équipement de sécurité.

Ou l’acheter ?

Pour terminer, vous pouvez acheter DIAL directement sur le site de la SNSM. Il est au prix de 149 euros. Mais aussi désormais dans une sélection de magasins Decathlon et autres enseignes spécialisées. Comme Olivia Piana et Martin Letourneur, adoptez DIAL pour vous et vos proches.

DIAL de la SNSM par Stark

Ajouter un commentaire

Ciquer ici pour laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Sup Passion Facebook