Résultat des Championnat France stand up paddle Technical Race 2017

Article publié le 4 novembre 2017 par rubrique News et 9670 visites

Première journée de compétition avec la victoire chez les filles de Mélanie Lafenêtre et de Titouan Puyo chez les hommes.

Ce samedi au Cap d’Agde se déroulait la première journée officielle des championnats de France de stand up paddle race 12’6 avec la tehnical race dont le parcours (trois bouées à aller passer deux ou trois fois suivant les catégories) était mouillé devant la plage Richelieu Est. Dans des conditions que l’on qualifiera de sportives, avec un vent d’Est qui s’était réveillé dans la nuit pour pousser de jolies (enfin pour le spectacle) vagues vers le sable.

Dans la matinée, les qualifications, séparées en deux séries chez les garçons avaient décidé des quarante-quatre gaillards qui allaient s’empoigner pour la grande finale de l’après-midi. Les « petits » des moins de 15 ans, eux enchaînaient après les grands pour voir le jeune Breton Marius Auber (Presqu’ile Sport Cotiers) s’imposer devant la régional Matteo Angiolini (Association des bodyboarders et surfers catalans) et le Guadeloupéen Tom Fifils. Puis ce fut du côté des « Ondines » (féminines) que tous les regards se tournaient. Avec l’absence de la championne de France en titre, Olivia Piana, on se demandait qui allait pouvoir succéder à la Méditerranéenne, membre de l’équipe de France, qui avait déclaré forfait à la dernière minute pour des raisons de fatigue accumulée. Et c’est une autre Méditerranéenne, Mélanie Lafenêtre (La Cigale Surf Club) qui créait la surprise, devant sa copine du club de Sainte-Maxime Ines Blatge, laissant la favorite, Amandine Chazot (Presqu’Ile sport cotiers) sur la 3ème marche du podium.

 » C’est un peu la revanche de la Méditerranée envers l’Atlantique « , souriait la jeune fille de 17 ans, déjà sacrée championne de France Espoirs 2017 en technical race et en longue distance. « L’absence d’Olivia ne m’a pas mis une pression supplémentaire. Sinon de vouloir garder la main des Sudistes sur le championnat… Je suis hyper ravie de ma course. Par contre, on verra demain (ce dimanche) pour la longue distance. Je pense que certaines vont vouloir se rattraper ».

Venait enfin LA finale que tout le monde attendait, celles des « hommes forts », dans la catégorie Open, où l’on se disait que, peut être, un autre favori, celui qui domine la discipline depuis des années, capitaine de l’équipe de France, le Calédonien Titouan Puyo, allait lui aussi tomber de son piédestal. D’autant plus que les jeunes loups n’attendaient que ça, notamment son « compatriote » de Nouvelle-Calédonie, Clément Colmas, de huit ans son cadet. La rivalité entre les deux garçons allaient enflammer la course, en compagnie de trois autres gamins morts de faim, Martin Vitry, Tom Auber et Arthur Arutkin. C’est d’ailleurs ce quintet de très haut niveau qui allaient creuser rapidement l’écart, dès le premier bord de ce parcours à faire trois fois, avec deux passages à terre. Au final, malgré des attaques répétées de ces jeunes « requins », c’est le « vieux » Puyo (26 ans) qui réglait son compte à tout le monde, en prenant définitivement la tête dans le dernier bord, pour s’imposer et décrocher 4ème titre de champion de France.

«  Je me suis méfié de la jeunesse, taquinait le Calédonien. Les filles avaient montré l’exemple juste avant, comme quoi rien n’est jamais acquis. Alors j’ai serré les boulons, j’ai tenté, avec Clément (Colmas) se prendre de la distance dans les downwind (bord vent dans le dos), avant de tout lâcher sur la fin. Je suis encore là, il ne faut pas l’oublier ».

C’est aujourd’hui que les choses encore plus sérieuses vont se dérouler, avec la longue distance pour les 130 concurrents (toutes catégories confondues). Un parcours de 12 kilomètres qui devrait partir de la cathédrale d’Agde, au sein de la « vieille ville » pour rejoindre la plage Richelieu en descendant l’Hérault, longer les plages, tourner autour du Fort de Brescou (suivant conditions) pour se terminer sur la plage Richelieu. Le tour dans une tramontane qui s’annonce aussi puissante et un peu folle, qui va pousser tout ce petit monde dans le dos. Vous avez dit spectaculaire ? Rendez-vous ce dimanche, avec, le matin, le Trophée des Iles, une épreuve avec trois parcours, ouvert à tout le monde, à 10 heures, plage Richelieu. Puis le départ de la longue distance, à 13 heures, de la cathédrale.

Tags : , , , , , ,

Directeur artistique dans le monde du digital, je conçois et développe des sites liés à mes passions que sont le vélo avec http://le-velo-urbain.com et http://fixie-singlespeed.com, mais aussi les sports nautiques avec http://sup-passion.com. J’écris et publie presque tous les jours des articles afin d’offrir aux internautes un maximum d’informations sur ces sujets.

UA-32433957-1