La réglementation du stand up paddle en « eau vive »

Article publié le 2 avril 2014 par rubrique Conseils et 41860 visites

La réglementation du stand up paddle en « eau vive »

Voici quelques informations sur la réglementation de la pratique du stand up paddle, sur les cours d’eau avec du courant (fleuve et rivière).

Nous sommes de plus en plus nombreux à nous balader en stand up paddle sur nos fleuves, nos rivières et autres cours d’eau, de ce fait, il est bon de rappeler à chacun la réglementation qui va bien à chaque pratique. Cette réglementation s’applique dans le cadre des pratiques du stand up paddle au sein de la Fédération Française de Surf, et s’applique aussi lors d’une pratique encadrée à tous les diplômes fédéraux et d’Etat de surf. La pratique du stand up paddle a pour but de se déplacer debout sur une planche, sur un plan d’eau ou sur des vagues, une pagaie constituant un moyen d’aide au déplacement et à l’optimisation des trajectoires. Il est rappelé que les embarcations mues exclusivement par l’énergie humaine dont la longueur est inférieure à 4m ou la largeur est inférieure à 0,45m sont considérées comme des engins de plage. Merci à la Fédération Français de Surf pour toutes ces informations.

Que ce soit en pratique libre ou encadrée
– Le leash est à proscrire et le gilet d’aide à la flottabilité est obligatoire.
– Le port de chaussures fermées est obligatoire.
– Le port du casque est obligatoire à partir de la classe 3 ou si les conditions le rendent nécessaire, c’est a dire lorsqu’il y a des rochers ou des gros objets flottant.
– Le respect des règlements particuliers de police propres à chaque zone est à observer.

Préconisation en pratique libre
– Il est recommandé d’utiliser d’une combinaison isotherme notamment lorsque la température de l’eau est inférieure à 18°.
– Pour une pratique en itinérance, il est recommandé de toujours pratiquer à au moins 2 pratiquants.
– Il est recommandé d’équiper un anneau de remorquage fixé au plug de la planche.

Obligation en pratique encadrée
– Le port de combinaison est obligatoire lorsque la température de l’eau est inférieure à 18°.
– Le nombre maximal d’élèves par moniteur est fixé à 12. Ce nombre pourra être revu à la baisse par le moniteur en fonction des conditions environnementales et du niveau de pratique des élèves.

Préconisation en pratique encadrée
– A partir de la classe 3, ou lorsque les conditions hydrologiques l’exigent, le moniteur devra avoir en permanence à sa disposition une corde de sécurité flottante, un système de remorquage largable et un couteau. Il devra prévoir un système d’attache de ce dispositif sur tous les supports utilisés.
– A partir de la classe 4, la pratique encadrée du SUP sera à proscrire.

Tags : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Directeur artistique dans le monde du digital, je conçois et développe des sites liés à mes passions que sont le vélo avec http://le-velo-urbain.com et http://fixie-singlespeed.com, mais aussi les sports nautiques avec http://sup-passion.com. J'écris et publie presque tous les jours des articles afin d'offrir aux internautes un maximum d'informations sur ces sujets.

UA-32433957-1