Record du tour de l’Ile de Ré en stand up paddle

Article publié le 19 août 2017 par rubrique News et 9180 visites

David Gandon vient de battre son propre record du tour de l’Ile de Ré en stand up paddle, soit 65 kilomètres en 8 heures et 23 minutes, il nous raconte.

Dimanche dernier, j’ai fais le tour de l’Ile de Ré en paddle afin d’établir une record sur ce parcours en solo et sans assistance.

Depuis l’année dernière ou j’ai battu le record du Tour de l’Ille de Noirmoutier en 5H19 pour 45 kms (7h15 précédemment), je m’étais mis en tête d’en établir un sur le tour de l’Ile de Ré qui n’avait jamais était fais avant en sup. Pour des distances comme celle-ci et surtout autour d’une île, il est préférable de bien s’organiser à l’avance et de prévoir une période d’attente pour avoir la bonne fenêtre météo. Vents, coefficients de marée pas trop élevé car cela génèrent des courants trop forts, horaire de marée pour avoir les courants dans le bon sens au bon moment et état de la mer car le passage au nord de l’île au phare des Baleines peut vite devenir compliqué voir dangereux.

Je m’étais mis une période de deux à trois mois entre juin et septembre au cas où. Une première préparation le wk d’avant avait été annulée le matin même à cause de prévisions météo changeantes au dernier moment. Mais dimanche dernier était la bonne avec des conditions bien établies depuis 3 jours sans changement.

Le parcours
Pour des raisons de logistique, j’ai fait un départ à 9h au pied du pont de l’île de Ré mais coté continent donc de la Rochelle, un peu plus long mais plus simple à gérer. Le point d’arrivée sera le même. En fonction de l’heure de la marée, et des conditions annoncées j’ai choisi de faire le tour en remontant par le coté Nord de l’île. Ce coté est plus fréquenté par les plaisanciers car on y trouve les ports de la Flotte, St Martin, et Ars. La première heure et demi a été un peu agité du a la fréquentation mais aussi au plan d’eau qui était resté agité de la nuit venté. Une fois que St Martin a été passé le vent est tombé comme prévu et le plan d’eau est devenu un vrai miroir jusqu’au phare des baleines que j’ai atteint en 3h30 âpres 30 kms. Une bonne progression sous le nuage ce qui m’a permis de ne pas souffrir de la chaleur. Après une petite pose de 15 minutes histoire de manger un bout et faire quelques photos, j’attaquai le retour par le coté Sud de l’île.

Le changement de décor
La cote sud est déserte. Très peu de fréquentation de bateau de plaisance ou autre et pas un port. Au tant dire qu’on est un peu seul d’autant plus que la marée étant au plus bas et que les fonds sont plats, il faut obligatoirement passer très au large par manque d’eau .Le soleil a fait sont apparition et la hausse des températures aussi. Je suis arrivé au Nord de l’île un peu en avance par rapport à la bascule de marée, ce qui ma obligé à ramer à contre courant pendant 1h30 le temps d’attendre le début du montant. La vitesse moyenne dans ces conditions chute rapidement et je perds vite plus d 1km/h à ma vitesse, ajouté à cela la fatigue, le retour risque d’être long et il l’a été car ce coté là, est plus long. Des passages de pointes que l’on voit de long mais qui n’en finit pas, le phare de Chevaux qui annonce l’entrée dans la rade de la Rochelle que l’on voit pendant des heures mais qui ne se rapproche pas voir même qui s éloigne. Bref un retour un peu pénible et long sous le soleil ou je me suis trouvé à court d’eau, et qui ma obligé à demander de l’eau aux 2 seuls bateaux que j’ai pu rencontrer. Je finirai par terminer les 65 kms ce tour de l’île de Ré en 8h23. Record à battre !!! Mais en 12’6 …

Tags : , , , ,

Directeur artistique dans le monde du digital, je conçois et développe des sites liés à mes passions que sont le vélo avec http://le-velo-urbain.com et http://fixie-singlespeed.com, mais aussi les sports nautiques avec http://sup-passion.com. J'écris et publie presque tous les jours des articles afin d'offrir aux internautes un maximum d'informations sur ces sujets.

UA-32433957-1