Gong Surfboards
Accueil / Pratiquer le stand up paddle en hiver et par temps froid
Pratiquer le stand up paddle en hiver et par temps froid
Accessoires

Pratiquer le stand up paddle en hiver et par temps froid

Notre Sup Addict Agnès, vous donne tous ses bons conseils pour ne pas souffrir du froid lorsque l'on pratique le stand up paddle en hiver.

Le stand up paddle c’est magique ! L’effet apaisant de l’eau, l’oxygénation apportée par la pratique intensive ou en mode balade, la sensation de liberté et de communion avec la nature.
L’été, un simple maillot de bain suffit mais dès que les températures deviennent fraîches, dans mon cas à partir de 12°, poursuivre ce petit bonheur devient plus compliqué.

Alors je me suis mise en quête de tous les accessoires disponibles sur le marché depuis que je pratique ce sport, cela fait plus de 5 ans maintenant. Nous avons de la chance, les technologies ont bien évolué et nous disposons aujourd’hui de petites solutions confortables. Comme beaucoup de femmes et d’hommes, je souffre du syndrome de Raynaud, un problème de circulation du sang aux extrémités. Les mains et les pieds deviennent blancs, puis tout bleus et c’est douloureux. J’ai également ce que j’appelle une allergie au froid (les médecins n’ont jamais donné un nom à ce problème). Cela me provoque des gonflements aux articulations mains, pieds, genoux et coudes. Comment tenir sur ces jambes sur la planche si on ne sent plus ses pieds ? Si nos genoux nous font souffrir ? Comment tenir sa pagaie si on ne sent plus le contact des doigts sur celle-ci ? Et surtout, comment continuer à pratiquer son sport préféré en hiver ?

J’ai décidé d’investir dans tout ce qui pouvait me permettre de retourner sur l’eau et réduire ma peine. J’ai essayé beaucoup de choses, dépensé beaucoup d’argent dans des combinaisons, des gants, des chaussons, tous top mais pas adaptés à mon cas.

Et puis un jour, il y a plus de trois ans j’ai découvert la combinaison sèche Supskin en textile technique respirant, waterproof et étanche. Cela a révolutionné ma pratique du Sup en période froide. Je remercie Wolfgang d’avoir développé un tel produit à chacune de mes sorties. Cette combinaison offre une telle liberté de mouvements, de protection et surtout, nous pouvons porter sous la combinaison toutes les couches de vêtements adaptées à la température affrontée. Un legging de sport banal, un legging plus chaud en laine, respirant comme ceux de la marque Odlo, un haut avec manches longues respirant, en textile technique, un lycra polaire ou encore en laine comme mon legging Odlo. Pourquoi je cite les spécialistes des sous-vêtements pour le ski, Odlo ? Après mes multiples tests, mes multiples couches pour ne pas avoir froid, j’ai remarqué que les textiles techniques synthétiques, quand vous ralentissez et transpirez moins, à la fin d’une session ou lors d’une pause, vous refroidissez plus vite. Avec de la laine, vous gardez une sensation de chaleur.

Tout ça c’est pour le corps me direz-vous mais le vrai problème ce sont nos extrémités si précieuses pour profiter de notre sport.
J’ai abandonné mes chaussons en néoprène 6mm insuffisants pour gérer mes crises pour des chaussettes étanches anglaises en laine merinos que j’adore, les SealSkinz. Il y a d’autres marques aujourd’hui sur le net mais il y a 4 ans ce sont les premières que j’ai trouvées et qui étaient adaptées à ma pratique. Je les porte sous un chausson néoprène de 2mm d’une taille supérieure à ma pointure pour ne pas compresser mes pieds et laisser de l’air entre la chaussette et le chausson.

Pour les mains, utiliser des moufles chauffantes pour pagayer c’est compliqué, les gants en néoprène m’ont soulagé un temps mais ils fatiguent à la longue à cause de la pression de la main sur l’olive de la pagaie. Finalement cela ne réduit pas les crises possibles du syndrome. J’ai opté pour des gants encore une fois en laine (rien de mieux que les tissus naturels) avec un peu d’anti glisse sur la paume. Je tiens plus longtemps sur l’eau.

L’an passé, grâce à mon amoureux merveilleux (et oui cela existe) je bénéficie d’un petit bonus avec la Top Kelly Slater chauffante avec télécommande rechargeable, la Quiksilver Cypher Heat Vest. Un gadget génial qui m’a permis pendant la course du « Nautic Sup Paris Crossing » en 2017 de réduire mes crises du syndrome de Raynaud de 5 à 3 comparé aux années précédentes. C’est un budget certes, mais  cela en a valu la peine. Le syndrome a des impacts variables d’une personne à l’autre.

J’adore ma planche, elle est parfaite pour moi, une race F-one de 2014. Elle a juste un petit défaut, je l’avoue ! Elle est légèrement creusée, ce qui fait qu’elle stocke de l’eau froide sur le pont. Et ça, ce n’est vraiment pas bon pour garder les pieds au chaud car même si l’association gagnante chaussettes en laine étanches Sealskinz et chaussons néoprène Décathlon est confortable, il faut soit trouver un chausson à semelle un peu plus épaisse, soit opter (c’est mon conseil) pour une planche à pont droit. J’ai testé les bottillons de voile mais, selon moi, on perd la connexion et la sensation de contact avec sa planche.

Pour finir, j’ai aussi testé le bonnet néoprène. Ce n’est malheureusement pas efficace pour moi, la chaleur, en début de session est agréable mais cela finit par être trop chaud. Le bonnet remonte car il glisse sur mes cheveux fins et je passais plus de temps à la remettre et à avoir un air ridicule. J’ai fini par le troquer pour un bandeau protège oreilles Colombia qui m’apporte la source de chaleur nécessaire en hiver.

Je n’ai pas encore trouvé de pagaie chauffante, ni encore testé mes semelles chauffantes sur l’eau (et oui j’en ai aussi). Je le ferai que lorsque j’aurais une planche à pont droit qui ne stocke pas d’eau pour réduire ma peur d’une possible électrocution ! J’espère que mon partage d’expérience vous servira pour poursuivre notre sport favori par tous les temps.

Agnès

Cypher Heat Vest, plus de chaleur, plus de sup !

Découvrez le nouveau site et la nouvelle vidéo Supskin

Ajouter un commentaire

Clquer ici pour laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Starboard
Nautic Sup

Facebook Likes

 

Sup Addict