Starboard
Accueil / Portrait des Sup Lovers depuis son origine à aujourd’hui
Portrait des Sup Lovers depuis son origine à aujourd'hui
News

Portrait des Sup Lovers depuis son origine à aujourd’hui

Le stand up paddle ou sup est un sport de glisse, qui, comme vous le savez, se situe à mi-chemin entre la pirogue (pour la pagaie) et le surf (pour la planche).

Aujourd’hui très démocratisé, il reste le sport de glisse dont les mouvements se rapprochent le plus des pratiques ancestrales. Pourquoi ? Parce que c’est le plus ancestral des sports de glisse tout simplement. Il est pratiqué depuis la nuit des temps, d’abord par les rois polynésiens. Voici donc un portait des lovers de stand up paddle à travers l’histoire, à savoir ceux qui ont fait le lien à travers l’Histoire. 

Les premières utilisations du paddle remontent aux rois polynésiens. Si on ne peut pas dater ses débuts, il semble probable que le Sup ait été inventé bien avant notre ère. Les premières planches étaient taillées directement à partir de troncs d’arbre. Le but de la pratique était de développer des routes commerciales, des échanges avec d’autres lagons. La navigation est simple, la mer est proche, à partir de là pas besoin de bateaux lourds. Le Sup était né. La première utilisation était purement pratique, dans un but de développement économique.

Portrait des Sup Lovers depuis son origine à aujourd'hui
Source : PxHere.com

Cette pratique déclina au fur et à mesure que les colons arrivaient dans l’archipel. Ils amenaient avec eux leur mode de vie, leur organisation sociale ainsi que la modernité. La pratique est ainsi devenue obsolète. Certains polynésiens la pratiquaient toujours mais par amusement, pour retrouver les sensations de glisse sur l’eau.

On retrouvera le stand up paddle dans les années 1950 aux… États-Unis. Sur la mythique plage de Waikiki, les beach boys (on parle des sauveteurs, pas du groupe de musique), ancêtres des Baywatch men type Mitch Buchannon dans Alerte à Malibu, les utilisaient pour pouvoir se balader sur l’eau pendant la baignade et ainsi surveiller les baigneurs. La position debout leur donnait un angle de vision plus grand sur les baigneurs et la houle et bien sûr une capacité d’intervention beaucoup plus rapide. On peut penser que les Beach Boys (le groupe de musique cette fois) ont contribué à populariser le stand up paddle en popularisant la culture surf d’une manière générale. Car il faut se souvenir que les Beach Boys faisaient la promotion d’un style de vie dans sa globalité plus que la pratique simple du surf.

La véritable (ré)explosion du stand up paddle se déroule dans les années 1960. Le groupe des Watermen’s, dans lequel figurent notamment Laird Hamilton et Dave Kalama, se réapproprie le SUP. Ils s’attaquent aux parcours « Down wind ». Ils utilisent le Sup pour effectuer la traverse d’îles en îles dans des archipels, renvoyant le SUP à son utilisation initiale par les rois polynésiens. Les Watermen’s ont été des leaders d’opinion incroyables pour cette pratique. Laird Hamilton resta pendant de longues années une référence absolue dans le SUP paddle mais également dans les sports extrêmes en général. Un crack absolu de son sport, commenMuhammad Alinen boxe ou Bertrand « ElkY » Grospellier en poker. Pour « connecter » avec le mode initial de vie des pratiquants de ce sport, ils participent à la course de pirogue mythique Molokai – O’Ahu. Plus qu’un sport, c’est un véritable mode de vie, mêlant liberté voyage et respect de notre planète qui venait de voir le jour. Le mode de vie des Watermen’s a d’ailleurs beaucoup intéressé les adeptes du mouvement hippie.

Le Sup est donc le plus ancestral des sports de glisse, mais a su également s’inscrire dans des mouvements de pensée et modes de vie ultra modernes. Tout le paradoxe de cette pratique, qui, pour sûr, n’est pas prête de mourir. Pour le plus grand bonheur des aficionados. 

Ajouter un commentaire

Clquer ici pour laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Sup Addict
Redwoodpaddle

Notre page Facebook