Gong Surfboards
Accueil / Nos champions de Sup Technical Race en finales des Mondiaux en Chine
Nos champions de Sup Technical Race en finales des Mondiaux en Chine
Compétitions

Nos champions de Sup Technical Race en finales des Mondiaux en Chine

Il y aura huit Français mercredi en finale de la technical race des championnats du monde de stand up paddle 2018 à Haïnan en Chine.

Ce mardi, Titouan Puyo, Martin Vitry, Amandine Chazot et Olivia Piana se sont tranquillement sortis des qualifications. Ils tenteront de décrocher l’or sur le spot de Riyue Bay. Tout comme les juniors Mélanie Lafenêtre et Noïc Garioud, ainsi que Margot Calvet et Jérémie Camgrand en prone paddleboard, tous quatre directement en finales. Certains diront qu’il s’agissait d’une formalité. Toujours est-il que les éliminatoires de ce mardi ont permis aux Français de se montrer sur les 5 km d’une course très technique avec quatre tours, trois passages sur le sable et du surf sur la gauche de Riyue bay, le tout avec un vent de terre assez soutenu.

Premier en liste, Martin Vitry s’est rapidement détaché avec l’Américain Connor Baxter et a pris la mesure du champion du monde en ramant au même rythme, pour terminer dans la foulée de l’Hawaïen après un peu plus de 30 minutes. Pour ses premiers Mondiaux, le Normand est apparu affuté comme jamais.

Titouan Puyo a quant à lui survolé la 3e série du jour. Le jeune danois Christian Andersen et le japonais Kenny Kaneko en ont fait les frais. A chaque fois qu’il a voulu accélérer, le Calédonien a laissé ses compagnons sur place en surfant le moindre bump avec une facilité déconcertante. Il a terminé totalement relâché, conservant toutes ses forces pour le combat de demain.

Amandine Chazot a, elle, connu une petite frayeur au 1er des quatre tours de sa série; un léger coup de pompe qui s’est rapidement envolé. Comme le duo américano-australien Candice Appleby – Terrene Black, à qui elle rend plus de deux minutes sur cette série. Mais la Bretonne en a assurément gardé sous la pagaie pour la finale.

Le constat est le même pour Olivia Piana. La quadruple vice-championne du monde ISA est apparue sereine ce mardi, profitant elle aussi de la moindre ondulation pour s’offrir du surf. Sans forcer, la Varoise termine dans le sillage de la Japonaise Yuka Sato et signe le 4ème chrono des qualifications.

Les favoris seront donc tous au rendez-vous demain et la lutte pour le titre mondial s’annonce passionnante. Connor Baxter, Casper Steinfath (meilleur chrono du jour) et Titouan Puyo ont chacun remporté leur série et semble déterminés à décrocher un nouveau titre. Le Hongrois Bruno Hasulyo, vainqueur surprise l’an dernier, mais aussi Martin Vitry, vont évidemment venir jouer les trouble-fêtes.

Le titre féminin semble plus indécis même si Appleby est un ton au-dessus. Olivia Piana a cette saison les bras et la tête pour aller chercher un premier titre mondial qui manque à son palmarès. Les Australiennes Terrene Black et Shakira Westdorp, tout comme Amandine Chazot, sont aussi à la lutte pour décrocher une médaille.

On s’attend chez les jeunes à un beau duel franco-américain avec Ryan Funk – Noïc Garioud d’un côté, Jade Howson – Mélanie Lafenêtre de l’autre. Et si les US sont sur le papier favoris de ces premiers Mondiaux juniors ISA, le Calédonien et la Méditerranéenne sont gonflés à bloc pour écrire l’histoire du Sup.

Sixième au classement général provisoire des nations après la compétition de Sup Surf, l’équipe de France peut, et doit, revenir dans le haut du ranking d’ici mercredi après-midi. Cela passe par des performances individuelles qui bénéficieront au collectif tricolore.

LE PROGRAMME DU MERCREDI 28 NOVEMBRE (en heures françaises)
3h00 : finale SUP juniors (Noïc Garioud)
3h45 : finale SUP juniors filles (Mélanie Lafenêtre)
4h30 : finale prone messieurs (Jérémie Camgrand)
5h15 : finale prone dames (Margot Calvet)
6h00 : finale SUP messieurs (Titouan Puyo et Martin Vitry)
6h45 : finale SUP dames (Olivia Piana et Amandine Chazot)

LIVE
La compétition est à suivre en direct vidéo sur : http://isasurf.org/sup/2018/en/live/
Il y a 7 heures de décalage entre la France et Haïnan. Quand il est 10h00 à Haïnan, il est 3h00 à Paris

Source : Surfing France

Ajouter un commentaire

Clquer ici pour laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Starboard
Nautic Sup

Facebook Likes

 

Sup Addict