Lilou teste pour nous des stand up paddle Gong

Article publié le 23 février 2016 par rubrique Planches et 18950 visites

Merci à Lilou, notre Sup Addict, d’avoir testé pour nous les planches Gong Sup 8’0 Nfa 125 Bamby et la Gong Sup 8’6 Cloud Bamby.

Aujourd’hui je m’intéresse à ces deux modèles de planches de stand up paddle, qui m’aident à progresser un peu plus à chaque sessions. Je ne suis apparemment pas la seule puisque ce sont elles, que l’on voit le plus sur nos côtes méditerranéennes. Ce sont deux catégories de stand up paddle qui sont parfaites pour nos petites vagues, mais pas que. Si on a un niveau qui le permet, on peut aller dans du plus costaud. Elles sont également ultra polyvalente et sont accessibles aux débutants. Pour ma part la NFA se rapproche plus de mon amour pour le longboard.

Je me rappelle d’une session avec la Sup 8’0 Nfa 125 Bamby, un jour gris, vent d’est au Grau-du-Roi, ça saturait partout et on avait trouvé le spot qu’il fallait pour moi, le bébé béluga, vagues molles 1 mètre à 1,50 mètre. Ma première session dans plus d’1 mètre. Un peu tendue, je passe la barre sans trop de difficultés, (quand j’ai la trouille je rame comme une malade ah ah). On est 4 ou 5 à l’eau je suis seule en Sup, j’entends le coup de sifflet de départ et le « allez, elle est pour toi !». Juan est sur la plage, il prend des photos et m’encourage. Je voie la gauche qui se lève, lentement, je sais qu’elle est pour moi et je me lance. La NFA me pardonne immédiatement la lenteur de mon take off et me permet de me placer correctement pour un bottom plutôt réussi. La longueur de la vague me semble interminable et me permet d’apprécier la glisse tout en douceur, me permettant même de me déplacer sur la planche. Telle Rose dans le Titanic je hurle : « je vole » et je manque de me casser la figure. Je suis toute heureuse, le sourire aux lèvres, la vague n’est pas finie et je pense déjà à la prochaine. Pour ma part, La NFA que je considère comme un SUP longboard me permet de tenter de décrocher ce nose, (que je n’ai toujours pas atteint mais ça vient progressivement).

Lilou teste pour nous des stand up paddle Gong

Ma dernière session avec la Gong Sup 8’6 Cloud Bamby était dans le même genre de conditions mais pas sur le même spot, les vagues étaient beaucoup plus creuses, avec plus de monde à l’eau et des séries espacées. Le monde à l’eau à tendance à me stresser, j’ai du mal à m’imposer même si je suis prioritaire. Cependant les vagues sont aujourd’hui trop belles, c’est le matin, le soleil se pointe et je ne laisserais rien. La gauche arrive, je me lance, un take off rapide, je remonte un peu sur la lèvre avant de redescendre assez vite. Je sens la vitesse, je me relance dans l’ouverture en appuyant un max avec la pagaie. Une sensation de puissance avec cette Gong Sup 8’6 Cloud Bamby. La vague se referme mais je ne suis en rien déçue, ce fut juste le vol au vent d’une longue gavade sous le soleil de Palavas. La Cloud diffère notamment par le fait que j’ai envie de la prendre lorsque c’est un peu plus gros et creux. Elle me permet d’être en confiance sur mon take off. Je peux lui donner une certaine radicalité à mon niveau bien sûr.

Lilou teste pour nous des stand up paddle Gong

Lilou teste pour nous des stand up paddle Gong

Tags : , , , , , , ,

Directeur artistique dans le monde du digital, je conçois et développe des sites liés à mes passions que sont le vélo avec http://le-velo-urbain.com et http://fixie-singlespeed.com, mais aussi les sports nautiques avec http://sup-passion.com. J'écris et publie presque tous les jours des articles afin d'offrir aux internautes un maximum d'informations sur ces sujets.

UA-32433957-1