Championnat de France de stand up paddle race à Hossegor

Article publié le 19 octobre 2016 par rubrique News et 3890 visites

La ville d’Hossegor accueillera les 29, 30, 31 octobre et 1er novembre 2016 les Championnats de France de stand up paddle race 12’6.

Il y aura aussi un événement jumelé, le Grand Prix de la Ville d’Hossegor sur ses deux sites d’exception, le lac marin et la plage Centrale/Sud. Le fil conducteur sera évidemment le sup avec les meilleurs athlètes de la discipline Race présents pour les courses longue distance et technical race, auxquels viendront se mêler les amateurs de sprint avec l’épreuve Open du Grand Prix d’Hossegor.

calendrier

Ces Championnats de France organisés par la Fédération Française de Surf et l’Hossegor Surf Club avec le soutien de la ville d’Hossegor réuniront le gratin de la discipline en offrant une occasion unique aux membres de l’équipe de France de peaufiner leur préparation avant de s’envoler pour les Championnats du Monde au Fiji. Les tenants du titre en SUP Longue distance et technical race, Titouan Puyo chez les hommes et Céline Guesdon en ondine seront présents pour défendre leur titre respectif. Mais il faudra compter sur Olivia Piana, la toute récente championne d’Europe et Arthur Arutkin, vice-champion d’Europe, tous les 2 membres de l’équipe de France, pour prendre leur revanche.

L’élite des Supeurs français pourra une nouvelle fois s’exprimer sur ce site d’exception grâce à la volonté de la ville d’Hossegor d’inscrire dans la durée son soutien au stand up paddle. Hossegor met donc à disposition sur ce week-end prolongé son lac marin et son canal qui sont un terrain de jeu idéal notamment pour l’organisation de l’épreuve Longue distance. Ce parcours de 12 km chronométré aura comme gradins naturels les berges et les deux ponts du lac pour permettre au public d’être au cœur de l’action. Pour l’épreuve Technique, parcours de 5km en mer avec passage par des relais à terre, là aussi le cadre est à la hauteur des enjeux et des participants avec d’immenses plages balayées par des vagues de renommée mondiale qui peuvent à tout moment bousculer la hiérarchie nationale. Les spectateurs seront une nouvelle fois aux premières loges pour admirer les prouesses des compétiteurs sur un parcours qui se veut très sélectif et exigeant.

Dans cet esprit de sport en fête, et pour garantir une animation quotidienne sur ce long week-end de Toussaint, le club local organisera le samedi 29, en ouverture des championnats, le Grand Prix de la Ville d’Hossegor : une course Open avec un format sprint du 2 km, en aller et retour sur le canal. C’est la promesse de courses endiablées jusqu’en finale pour aller décrocher le prize money de 2000 euros promis à ceux qui se hisseront sur le podium.
Le dimanche 30 et le lundi 31 seront réservés aux deux épreuves de ces Championnats de France, avec la possibilité en fonction des conditions météorologiques d’intervertir les dates de la compétition Longue Distance au lac et de la compétition Technique à l’océan.

Le GRAND PRIX PADDLE d’HOSSEGOR.
Comme une évidence, au vue de la configuration du lac et du canal ! On ne peut pas rêver mieux comme arène naturelle pour le stand up paddle ! Une évidence aussi pour les nombreux amoureux de la glisse, professionnels ou amateurs, car c’est un véritable plaisir de pouvoir glisser sur ce plan d’eau entre les deux rives de ce lac relié à l’océan par son canal. Cela en fait aussi tout l’attrait et le piquant, car ceux qui ont un jour eu la chance de naviguer sur ce lac savent qu’il ne faut jamais négliger les effets de la marée et ses horaires. Ici, le flux d’eau peut aussi bien être votre meilleur allié que votre pire ennemi ! L’autre évidence c’est que ce spot respectueux de l’environnement, où la pagaie est le seul moteur, s’inscrit parfaitement dans ce cadre protégé et à préserver. C’est donc naturellement que la ville d’Hossegor a décidé d’ouvrir ce week-end des Championnats de France à tous les amateurs de paddle en organisant son Grand Prix. Le parcours sera un aller et retour sur le canal d’environ 2 kilomètres avec des séries à élimination directe. Une épreuve Open qui bénéficiera dès sa 1ère édition d’un prize money de 2000 euros et de nombreuses dotations, ce qui en fera d’emblée une course relevée même si beaucoup de participants viendront ramer pour le simple plaisir de participer à un très bel événement.

CHAMPIONNAT DE FRANCE LONGUE DISTANCE
Les meilleurs rameurs français seront présents dans la catégorie reine de 12’6, taille réglementaire des planches qui avoisinent les 3,50m, qui sont aussi effilées qu’instables pour accroitre leur pénétration dans l’eau. Le tracé est exigeant et les participants évolueront principalement sur la partie ouest du lac pour tirer à profit de la configuration du canal et permettre aux spectateurs d’être au plus près de la course. Il faudra conjuguer vitesse et endurance pour cette course de 12 kilomètres avec plusieurs allers et retours. Elle mettra particulièrement en valeur les qualités physiques et le niveau de préparation des athlètes. Mais attention, les concurrents devront s’adapter et deviner les pièges d’un parcours sélectif dans ce lac dont les courants s’inversent et s’intensifient au gré des marées qui le remplissent et le vident 4 fois par jour …Le choix des trajectoires en fonction des bancs de sable, ou des contre-courants au pied du pont du canal, sont autant de pièges ou d’avantages qui peuvent permettre aux compétiteurs de combler des retards ou d’accentuer des avances en quelques coups de rames… qui saura le mieux lire le lac d’Hossegor ?

CHAMPIONNAT DE FRANCE TECHNICAL RACE
Du lac, nous passerons à l’océan…le lien se fait naturellement. La Technical Race est une course plus courte mais plus technique. Elle se déroulera à l’océan, sur la plage centrale d’Hossegor, cette plage qui donne un accès direct à l’une des plus belles vagues de large d’Europe : La Nord … Ici ce sera le sens marin et l’aspect tactique du coureur qui devraient être récompensés. En effet, dans cette course, les riders devront jouer avec ce milieu si imprévisible, si difficile à déchiffrer pour aller chercher si possible, un train de houle qui les propulsera à toute vitesse et sans forcer directement sur la plage. Ensuite, ils devront parcourir à la course, dans un sable mou, avec leur planche encombrante quelques dizaines de mètres avant de regagner le départ de la boucle … Mais gare à celui qui se sera un peu trop risqué dans l’intérieur de la vague, là où elle prend sa pleine puissance et où, quand elle se brise, avale tout sur son passage … Celui-là risque de tout perdre en une seconde … et se souvenir longtemps de cet instant où l’on se sent bien seul, vraiment tout petit devant cette force naturelle indomptable, herculéenne … Autant le lac offre généralement un plan d’eau calme où la sérénité est de mise, autant à l’océan, même les meilleurs, peuvent se faire surprendre par ces vagues qui ont fait la réputation mondiale des plages d’Hossegor.

OFFRE D’HÉBERGEMENT

Tags : , , , , , ,

Directeur artistique dans le monde du digital, je conçois et développe des sites liés à mes passions que sont le vélo avec http://le-velo-urbain.com et http://fixie-singlespeed.com, mais aussi les sports nautiques avec http://sup-passion.com. J'écris et publie presque tous les jours des articles afin d'offrir aux internautes un maximum d'informations sur ces sujets.

UA-32433957-1